Les piles sont-elles dangereuses pour la santé et l’environnement ?

Seules certaines batteries et une catégorie de pile bouton contiennent des substances dangereuses pour la santé et l’environnement : plomb, cadmium et mercure. Aujourd’hui, les piles et les petites batteries neuves ou usagées répondent à des normes techniques et sanitaires internationales très strictes et ne présentent pas de danger pour le consommateur, dans le cadre d’une utilisation normale.

Pourquoi recycler les piles et les petites batteries ?

Parce qu’au-delà de la simple volonté de limiter les impacts sur l’environnement et tout risque de pollution, la valorisation des piles et des petites batteries représente de véritables enjeux. On recycle pour :

  • éviter de gaspiller des ressources naturelles rares ou présentes en quantités limitées dans la nature comme le fer, le zinc et le nickel;
  • produire, après recyclage, des alliages et des métaux à valeur ajoutée (acier, zinc, cobalt, plomb, cadmium) qui seront utilisés dans de nombreuses industries. En savoir plus
  • éviter d’introduire dans les ordures ménagères (destinées à l’élimination par incinération) des traces de métaux lourds contenus dans certains types de piles ou batteries.

Quelles sont les piles et batteries que l’on peut rapporter ?

Toutes les catégories de piles et petites batteries sont soumises à la réglementation et doivent toutes être recyclées sans exception.
Corepile recycle toutes les piles (salines, alcalines, bouton zinc-air, lithium) et tous les petites batteries (nickel-cadmium, nickel-métal hydrure, lithium-ion, Lithium-polymère, plomb-gel).
Certaines catégories comme les batteries automobiles ou les accumulateurs industriels au plomb ne sont pas récupérés par Corepile, mais suivent d’autres voies de retraitement professionnel.
Veillez à ne pas mettre de sac plastique ou d’autre déchet dans les bacs.

Que dois-je faire de mes piles et petites batteries lorsqu’elles sont hors d’usage ?

Il ne faut ni les jeter dans la nature, ni dans la poubelle des déchets ménagers. Si c’est le cas, elles sortiront à jamais du circuit de valorisation et seront incinérées ou enfouies.

Voici la bonne attitude à adopter face aux piles et petites batteries usagées :

  • Conservez-les chez vous au sec dans le cube à pile Corepile, un petit bocal ou un sachet, hors de portée des enfants
  • Rapportez-les régulièrement dans un point de collecte : trouver les points de collecte les plus proches de chez moi

Où sont les points de collecte pour piles et petites batteries ?

Sachez qu’un magasin qui vend des piles ou des appareils contenant des piles ou des petites batteries intégrées, est obligé de reprendre gratuitement les piles usagées que vous lui rapportez.
Mais il existe de nombreux autres points pour rapporter vos piles usagées (déchetteries, écoles, mairies…)

Trouver les points de collecte les plus proches de chez moi.

Dois-je les stocker par catégorie ? Au point de collecte, faut-il que je les dépose dans différents bacs ?

Vous ne triez pas et déposez toutes vos piles et petites batteries dans un seul bac. Le tri se fait dans des centres de tri, après récupération au point de collecte. Pensez à sortir les piles et petites batteries de vos appareils électriques.

Qui supporte le coût de la collecte et du recyclage des piles ?

La totalité du coût de la filière est assumée par les fabricants, les distributeurs, incorporateurs et les metteurs sur le marché. Adhérents à Corepile, ils versent une contribution annuelle, calculée sur les poids et technologies vendues ou mises sur le marché. Corepile est un éco-organisme sous agrément d’état sans but lucratif.

Que deviennent les piles et petites batteries enlevées par Corepile ?

Les piles et petites batteries usagées sont collectées puis regroupées sur un centre agréé. Un tri est ensuite effectué pour séparer chaque catégorie qui nécessite un traitement spécifique. Après traitement, on récupère des métaux tels le fer, le zinc, le nickel qui sont utilisés pour fabriquer des objets de la vie courante.

La quantité de matériaux récupérée après recyclage est-elle vraiment significative ?

Oui, car les piles et petites batteries sont essentiellement composées de métaux. Chaque année, ce sont près de 25 000 tonnes de piles et petites batteries qui sont utilisées, et cela représente 8 250 tonnes de zinc et 6 000 tonnes d’alliage à base de fer et nickel à récupérer.

Quelle est la place de la France dans le développement européen de la collecte ?

En 2015, le taux de collecte de Corepile était de 40.9% ce qui place Corepile en deuxième place en termes de volumes collectés dans les différents pays d’Europe. Ce taux est toujours inférieur à certains pays comme la Belgique qui collecte près de 50%, mais ces pays bénéficient d’une loi réglementant la collecte et le recyclage depuis plus longtemps que la France.

Un taux de collecte de 100% des piles vendues est-il un jour envisageable ?

C’est peu probable et l’expérience de certains pays montre qu’il est difficile de dépasser un taux de collecte de 55%, pour trois raisons principales :

  • Les piles ont souvent une durée de vie supérieure à 2 ans, les petites batteries, jusqu’à 10 ou 15 ans.
  • Les consommateurs préfèrent généralement stocker leurs piles usagées chez eux le temps nécessaire d’en avoir assez avant de les ramener au point de collecte. Ce geste est essentiellement dû à la petite taille des produits.
  • Des quantités de piles et petites batteries continuent d’être jetées aux ordures ménagères, ce qui les écarte définitivement du circuit de recyclage.